31 Mars 2022

Un doux succès en microcrédit entrepreneurial

Grâce à la 14e Journée Nationale du Microcrédit Entrepreneuriale qui a eu lieu le 11 mars, nous avons profité des 30 derniers jours pour vous faire découvrir le microfinancement et sa contribution au développement social et économique de notre province. Et quelle meilleure façon de fermer ce mois de célébrations que de vous présenter le cas à succès de l’un de nos clients ! Il s’agit du Potager Mont-Rouge Halte Gourmande dont nous avons déjà entendu parler dans des émissions comme « Arrive en campagne » à TVA et « L’épicerie » à Radio-Canada, et ce n’est pas pour rien !

 

Nature et rencontres sur la Rive-Sud de Montréal

 

Le Potager Mont-Rouge Halte Gourmande est un lieu de rassemblement agrotouristique situé à Rougemont au cœur de la Montérégie. C’est une splendide ferme offrant des produits authentiques du terroir et une expérience gourmande en pleine nature. Entre autres, fraises, bleuets, asperges, aubergines, poivrons, citrouilles, maïs sucré, cornichons, basilic, courges, et plus d’une cinquantaine de variétés de tomates sont fièrement cultivés par la famille Beauregard et tous ses collaborateurs.

Le Potager Montrouge jouit d’un microclimat et d’un sol propices pour la culture, entre autres, de la pomme et du cidre : la montagne de Rougemont « retarde les gels tardifs du printemps et hâtifs de l’automne* ». Lors de la saison des récoltes, en groupe, en famille, en couple ou même en solo, vous pouvez prendre l’air, vous éloigner du vacarme et entrer en contact avec ce milieu naturel en faisant l’autocueillette de certains de vos fruits et légumes préférés. 

*Source : Émission Arrive en Campagne de TVA.

 

Une affaire de famille

 

Philippe et Marjolaine Beauregard représentent la 4e génération de cette famille dédiée au travail de la terre. Ils ont approché notre organisme, le Fonds d’Emprunt Montérégie, en 2016 afin de compléter le financement nécessaire qui leur permettrait de contribuer, à leur façon, à l’entreprise familiale.

D’un côté, Marjolaine, technicienne en transformation agroalimentaire, s’occupe de la Halte Gourmande qui reçoit des centaines de visiteurs pendant les jours de haute saison. Elle est également responsable de convertir les différents fruits et légumes frais du terroir en savoureuses préparations salées ou sucrées. Et sa passion donne des résultats épatants : par exemple, 80 000 boîtes de beignes trempés au sirop d’érable ont été vendues pendant l’année dernière !

D’un autre côté se trouve Philippe, que nous avons rencontré. Il est agronome spécialisé en économie et, en plus de prendre en charge les ventes des fruits et des légumes auprès des fruiteries et des supermarchés, a mis sur pied l’Érablière Mont-Rouge, qui compte 75 acres et qui bat son plein ces jours-ci. Il est responsable de la production, à l’ancienne, de 60 barils de sirop d’érable pendant cette saison des sucres… Ce sont 40 litres d’eau de sirop pour fabriquer 1 litre de sirop !

Pour pouvoir faire face à ce métier sans repos en contexte de pénurie de main-d’œuvre, Phillipe a recouru aux travailleurs temporaires. Alexander Castro, venu du Guatemala, est l’un de ses 3 coéquipiers. Huit mois et demi ont été suffisants pour que ce jeune tombe amoureux du travail agricole au Québec et particulièrement de la production de sirop d’érable. 

Malgré les exigences du boulot comme le fait de n’avoir que 8 heures de sommeil pendant 8 jours, Philippe se sent privilégié de pouvoir travailler près de la source ; proche de la nature, et partager chaque jour avec des gens gentils et sans prétention. Et il ne s’arrête pas là… Dans le souci de mener le business familial au prochain niveau, il est en train de finir son MBA à distance avec l’Université de Laval.

 

Beaucoup plus qu’un crédit au bon moment

 

En plus du microprêt octroyé opportunément par le FEMontérégie à ce projet récréotouristique, c’est l’accompagnement de nos conseillers qui a fait une grande différence auprès de Philippe en tant qu’entrepreneur en étape de démarrage. Il a profité des services exclusifs offerts à nos clients, notamment les activités de réseautage : « Quand tu parles avec des gens qui ont la même réalité, qui savent ce que c’est l’entrepreneuriat, tu te rends compte que tu n’es pas tout seul. Ça donne la possibilité de partager, puis de moins se sentir fou. »  

 

Apprendre de ses erreurs

 

Aux entrepreneurs dans le besoin, qui croient à leur projet, Philippe conseille de se permettre de commettre des erreurs pour apprendre. « Il ne faut jamais dire non, il ne faut pas attendre, car ça n’arrivera jamais. Tu dois te fier à tes idées et prendre des risques. Si on attend toujours d’être parfait, rien ne se passera. » Il nuance, néanmoins, sur l’importance de bien s’entourer et de s’informer afin de se faire sa propre opinion et prendre des décisions justes.

Si par hasard cette lecture vous a donné envie de vous sucrer le bec avec les délices de l’Érablière Mont-Rouge, passez-y avant que le temps des sucres ne finisse. Vous pourrez, au passage, voir de près la réussite d’un entrepreneur qui a réalisé ses rêves, en partie, grâce au microcrédit, une approche inclusive et socialement responsable.