26 Janvier 2022

Premier trimestre, moment idéal pour faire sa planification stratégique annuelle d'entreprise

Après ce recul qui vient avec la pause des fêtes s’ensuit le moment idéal pour réfléchir avec plus d’objectivité à propos de notre entreprise. Planifier en début d’année, malgré les occupations qui s’accumulent à la suite des vacances, est une pratique qui permet de commencer la nouvelle année du bon pied et qui guidera consciemment et inconsciemment nos actions par la suite.

 

Planification stratégique pour les PME

 

S’il y a une chose certaine dans la vie, c’est le changement ! La planification stratégique est un outil qui permet d’y faire face tout en respectant l’identité de votre compagnie, quelle que soit sa taille et le temps que celle-ci a sur le marché. Essentielle à la survie à long terme d’une entreprise, elle permet d’établir où l’on s’en va et comment nous allons y arriver. Voilà pourquoi au Fonds d’Emprunt Montérégie, nous encourageons et accompagnons nos membres pour développer leur plan d’action annuel. Prenez rendez-vous avec un membre de l’équipe si ce n’est déjà fait.

 

Idéale en janvier — février pour guider ses actions pendant les 12 prochains mois, la planification stratégique tombe bien à n’importe quel moment. Elle permet de coordonner ses ressources et ses actions pour atteindre les objectifs de la compagnie et, du même coup, facilite et oriente la prise de décisions. D’ailleurs, même si vous avez une vision claire et un plan stratégique sur 5 ou 10 ans, vous devriez y revenir chaque année pour faire le point et ajuster le tir au besoin, question de répondre opportunément aux conditions changeantes du marché et à la réalité à l’intérieur de votre organisation en mitigeant les risques. Un bon plan doit être adaptable selon le contexte changeant.

 

Principales composantes de la planification stratégique

 

  1. Examiner la situation actuelle : on doit comprendre l’état actuel de sa compagnie, et ce, sur plusieurs fronts. Un outil fréquemment utilisé grâce à son application facile et à l’aperçu global qu’il donne est l’analyse FFOM. Celle-ci permet de déterminer à l’interne vos Forces et vos Faiblesses et de distinguer à l’externe les Opportunités et les Menaces. Pour plus d’informations, rendez-vous sur cet article de la BDC, qui montre comment développer ce processus et qui, en plus, partage gratuitement un modèle d’analyse FFOM en format PowerPoint. Faites l’exercice de votre côté et comparez votre propre analyse avec celle de votre conseiller en entrepreneuriat. Cela permettra de faire ressortir des éléments qui se trouvent dans vos angles morts naturels et bonifiera le résultat.
  2. Établir la situation désirée : après avoir ciblé l’état actuel de sa compagnie, il faut se demander où l’on veut aller, c’est-à-dire se fixer des objectifs tout en vérifiant que la mission et la vision de l’entreprise soient toujours exactes. Le but est de surmonter les problèmes ou les points négatifs identifiés — faiblesses et menaces — et de tirer profit des forces et des opportunités qui s’offrent à vous. Pour éviter que votre plan tombe à plat, vous pourriez utiliser l’approche SMART, acronyme en anglais indiquant qu’un objectif doit être : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporellement défini. Formuler votre plan en tenant compte de ces caractéristiques vous évite d’envisager des objectifs irréalistes qui risquent de décourager votre équipe.
  3. Tracer un chemin : une fois les objectifs clairs, on doit se demander comment les atteindre. Ce « comment », ce sont les tactiques ! On se sert alors de toutes les ressources disponibles de la compagnie pour y arriver. Les tactiques doivent se traduire par des actions concrètes et mesurables (de là l’importance d’établir des indicateurs qui aideront à estimer l’avancement des actions par rapport aux buts et à les ajuster lorsque nécessaire). Encore une fois, ce travail est plus agréable à faire avec l’aide de votre conseiller.

 

Voici quelques conseils pour mieux développer le plan stratégique de votre entreprise :

 

  • Guidez-vous par la vision et les valeurs de votre organisation ;
  • Comme dirigeant, ayez le dernier mot dans les décisions à prendre même si vous consultez l’avis des collaborateurs internes. C’est à vous d’avoir la vue d’ensemble de votre compagnie et de mener votre bateau à bon port ;
  • Limitez vos objectifs pour concentrer vos efforts… « Qui trop embrasse mal étreint » ;
  • Communiquez le plan d’une façon claire : vous et vos collaborateurs devez avoir des objectifs, des actions et des délais précis à suivre ; certains affichent un tableau qui résume le plan pour qu’il soit toujours visible ; d’autres utilisent des outils de collaboration en ligne (ex. Asana, Trello, Slack, etc.) ;
  • Soyez flexible et adaptez-vous à la réalité lorsqu’elle change.

 

Le plan financier

 

Le plan stratégique que vous venez de créer est la base sur laquelle repose le plan financier de votre entreprise. Maintenant, vous devez vous mettre à l’œuvre en élaborant vos prévisions de ventes, soit en estimant votre revenu pour les prochains mois à l’aide de différentes hypothèses, ainsi que le moment dans lequel vous serez payé selon le comportement de la dernière année. Servez-vous des dépenses de votre état des résultats de l’année dernière comme base ou du budget que vous avez créé pour votre nouvelle compagnie afin de voir vos dépenses mensuelles courantes et vos dépenses occasionnelles, ainsi que l’épargne prévue afin de répondre à toutes vos obligations (taxes, impôts, salaires, etc.). Si l’élaboration de ces projections financières met en évidence des aspects qui n’étaient pas remarqués lors de l’analyse stratégique générale, formulez d’autres stratégies complémentaires, comme la recherche de financement ou un investissement accru en marketing.

 

Avez-vous déjà entamé votre processus de planification stratégique de l’année qui commence ? Nous vous invitons à prendre le temps de le faire, vous verrez sûrement les résultats et vous approcherez davantage de vos aspirations. Si un coup de main vous était utile, Sandra et Eric sont toujours là pour aider nos membres grâce à notre service d’accompagnement de proximité.