24 Janvier 2022

Comment gérer son stress financier après les fêtes ?

Période magique de partage en famille, décembre est synonyme de célébrations, de cadeaux, de repas spéciaux et de vacances. Et célébrer, ça coûte de l’argent ! En janvier, on doit faire un retour à la réalité qui injecte à la plupart des gens une bonne dose de stress, car, même si ces dépenses reviennent chaque année, beaucoup ne les prévoient pas.

 

Pour y réfléchir, nous avons invité Barbara Demers, de L'Académie des finances personnelles, à coécrire ce billet de blogue dont le but est de vous donner, cher entrepreneur ou travailleur autonome, des pistes pour débuter la nouvelle année du bon pied et gérer, voire réduire, les préoccupations que le premier mois de l’année apporte.

 

LES stress, en pluriel

 

Le paiement des factures des fêtes n’est pas le seul stress qui se pointe au début de l’année, il y a aussi le rapport de TPS/TVQ à produire et les impôts qui s’en viennent. Devant ces responsabilités, on doit se demander si l’on a l’argent pour y faire face.

 

Comment réduire les soucis financiers avec sérénité ?

 

Nous connaissons tous l’importance d’élaborer un plan d’affaires pour orienter les activités de notre entreprise et nous savons que pour construire une maison, ça prend un plan, sans quoi elle ne sera pas solide. Pour les finances personnelles et celles de votre compagnie, c’est la même chose : le meilleur moyen de gérer le stress est d’avoir un plan. Et qui dit plan financier, dit budget.

 

Selon l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, « un budget est un plan qui vous aide à gérer votre argent. Il vous permet de savoir combien d’argent vous recevez, dépensez et épargnez. Faire un budget peut vous aider à équilibrer votre revenu avec vos épargnes et vos dépenses. Il guide vos habitudes pour vous aider à atteindre vos objectifs financiers. »  En bref, le budget est comme une boussole qui nous aide à connaître les gestes qu’on doit poser dans le courant de l’année par rapport à l’argent.

 

Lorsqu’on veut prendre soin de ses finances, il faut distinguer ce qui est personnel de ce qui est propre à l’entreprise. Cette dernière est une personne morale qui a des besoins, et dont il faut s’en occuper. On doit donc élaborer un budget exclusif à la compagnie, ou à l’activité professionnelle s’il s’agit d’un travailleur autonome.

 

Voici 3 étapes importantes pour vous assurer de toujours avoir l’argent dont vous avez besoin :

 

  1. Déterminez votre budget personnel. Vous devez connaître votre coût de vie annuel. Demandez-vous combien d’argent vous avez besoin tous les mois pour payer vos factures de logement, d’épicerie, d’électricité, d’assurances, de prêts, etc. Vous devez savoir également combien vous coûtent annuellement les dépenses occasionnelles comme les vêtements, l’entretien automobile, les cadeaux, les visites chez le dentiste, les soins esthétiques, entre autres. Connaître ce montant vous permettra de savoir combien épargner tous les mois pour payer ces dépenses. En moyenne, les dépenses occasionnelles annuelles d’une personne seule sont de 5 000 $. Téléchargez ici un modèle de budget personnel, partagé par l'Académie des finances personnelles.

     

  1. Concernant votre entreprise, à chaque montant d’argent qui entre, vous devriez mettre de côté un montant d’argent qui vous servira à payer les impôts. Si vous êtes un travailleur autonome, vous devez épargner selon votre revenu annuel estimé. Pour calculer les impôts à payer, rendez-vous sur le site : http://www.calculconversion.com/calcul-impots-quebec.html. N’oubliez pas non plus que vous devrez payer le Régime de rentes du Québec dont les cotisations sont calculées sur le revenu. Elles vous coûteront plus cher que si vous étiez un employé, car celui-ci partage ces cotisations avec son employeur.

 

  1. Si vous devez produire des rapports de taxes et les payer, que ce soit comme propriétaire d’une compagnie incorporée ou comme travailleur indépendant inscrit aux fichiers de la TPS et de la TVQ ou avec un revenu annuel supérieur à 30 000 $, assurez-vous qu’à chaque entrée d’argent, vous mettez de côté ce que vous devrez envoyer aux gouvernements.

 

Faire le budget (le plan) n’est pas suffisant pour réussir votre santé financière. Il faut encore mettre en pratique de bonnes habitudes qui vous faciliteront l’atteinte de vos objectifs, en respectant le budget ou en l’ajustant au besoin. Voici quelques astuces :

 

  • Pour vous personnellement, ayez un compte d’épargne afin d’y déposer l’argent pour les dépenses occasionnelles ;
  • Pour votre entreprise, ayez un compte d’épargne afin d’y déposer l’argent qui servira à payer les taxes et l’impôt ;
  • Si vous êtes incorporé, informez-vous auprès de votre comptable de ce que vous devriez épargner pour vos impôts ; cela varie selon la façon de vous payer : recevez-vous un salaire ? Ou vous versez-vous des dividendes ?

 

On ne le dira pas assez, épargner est une question clé pour réduire le stress financier. Par exemple, si vous savez que les cadeaux de Noël vous coûteront 500 $, vous devriez, idéalement, mettre de côté 42 $ par mois depuis janvier, ainsi vous épargnerez en douceur, à votre rythme, et vous n’aurez pas de factures à payer après les fêtes. Il est donc très averti d’inclure une portion pour l’épargne dans le budget, non seulement pour les dépenses occasionnelles, sinon des investissements comme le REER ou le CELI qui vous permettront de planifier à long terme.

 

  • Il est important d’avoir un compte de banque pour vous, en tant qu’individu, et un autre pour la compagnie ou l’activité professionnelle. Cela vous permettra de vous repérer plus facilement et d’être prêt si une vérification de la part du gouvernement advenait. Vous pourriez, dans ce cas, trouver les informations et les justificatifs avec aisance. D’un autre côté, vous pourrez, par exemple, vous transférer des montants personnels, selon le budget, en sachant exactement combien vos affaires vous rapportent. Pour en savoir plus et bénéficier du Programme d’accompagnement mis sur pied par Revenu Québec, visitez ce lien.

 

Élaborer un budget personnel mensuel et un autre pour votre compagnie vous aidera à avoir une vue d’ensemble ; à déceler des dépenses « cachées » que vous oubliiez de prendre en compte malgré leur récurrence, puis à épargner. Avoir de l’argent de côté est un signe de santé financière qui vous procure un sentiment de contrôle et qui modifie positivement vos comportements par rapport à l’argent : plus on va accumuler, plus on va l’utiliser judicieusement parce qu’on sait combien ça a été difficile de l’avoir.